David Einhorn a obtenu le retrait d’une résolution que la direction d’Apple comptait proposer lors de l’assemblée générale, mercredi. L’investisseur réclame qu’Apple redistribue aux actionnaires une part de ses liquidités. Cette victoire symbolique d’Einhorn participe d’une stratégie de pression sur la direction pour que la firme à la pomme rétrocède à ses actionnaires au moins une partie de son magot – soit 137 milliards de dollars de liquidités disponibles.
David Einhorn a son idée sur l’usage de cette manne: la redistribuer aux actionnaires. Se disant insatisfait de la politique d’allocation d’actifs d’Apple, l’investisseur – entré au capital en 2010 – demande que la firme mette en place des actions de préférence, des titres ouvrant droit à des dividendes majorés. Seulement, tout en promettant d’étudier la proposition de Greenlight Capital, les dirigeants d’Apple ont souhaité modifier les statuts du groupe de façon à ce que l’émission d’actions de préférence nécessite une autorisation préalable de l’ensemble des actionnaires: une façon de se retrancher derrière l’avis de l’assemblée.

Be Sociable, Share!